Simh’at Torah

La joie de la Torah.
Une spirale ascendante.
 
Quelle est cette fête ?
 
Simh’at Torah vient clôturer un cycle.
Bien sûr le cycle des fêtes de Tichri. Mais plus encore toutes les fêtes de l’année.
En effet l’année hébraïque commence avec le mois de Nissan et la fête de Pessah, la première fête de pèlerinage. La sortie d’Egypte. La liberté. Mais pourquoi faire ?
Il faudra attendre 50 jours pour recevoir la Torah. Donner un sens à cette liberté. Et nous voici à la deuxième fête de pèlerinage Chavouot, le 6 Sivan.
Puis viendra la troisième et dernière fête de pèlerinage Souccot au mois de Tichri le 15.
Et donc nous le voyons bien, 8 jours plus tard Simh’at Torah vient clôturer ces fêtes de Tichri avec Roch Hachana, Kippour et Souccot et vient aussi clôturer le cycle des fêtes de toute l’année.
A Simh’at Torah nous finissons la lecture de la Torah, la lecture de la dernière, la 53ème paracha et dans le même mouvement, nous rembobinons le sefer Torah et lisons la 1ère montée de la première paracha du premier livre Berechit.
Le symbole que la lecture, l’étude de la Torah ne s’arrête jamais. A peine a-t-on fini qu’on recommence sans attendre une seule journée.
L’image du cercle, d’une certaine continuité. Une boucle vertueuse. Ou plutôt une spirale. Une vision en 3D. Une spirale dans laquelle on tourne certes mais dans laquelle aussi chaque année on monte d’un cran. Une spirale ascendante. Chaque année on s’enrichit de ses expériences, de ses études, de ses rencontres,…
À la fois nous allons lire le même texte que l’année précédente, que toutes les autres années et à la fois il sera différent car nous allons l’interpréter, le comprendre à l’aune de notre actualité, du contexte de la nouvelle année. Un défi à renouveler tous les ans.
 
Simh’at Torah se déroule 8 jours après le début de Souccot. Ce fameux 8, que nous avons souvent rencontré et expliqué sur ce blog. Le 8 couché, symbole de l’infini. Au dessus du naturel. Au dessus du chiffre 7 qui représente le réel, le concret, le totalement réalisé. A l’image de la création du monde en 7 jours.
La Torah a été également donnée 50 jours après le sortie d’Egypte. 49 (qui est égal à 7 au carré) +1.
La symbolique du 50 est équivalente à celle du 8. On est ici dans le même univers. Celui du supra naturel. Du sur naturel. De la transcendance.


André Bensimon 

Catégories : Judaïsme