“Avec un chef on obéit, avec un manager on réfléchit, avec un leader on grandit”.

 

Le management par le sourire

 

Garder le sourire, avoir cette capacité à être optimiste en toute situation, pouvoir garder sa bonne humeur quelle que soit la gravité (hors faits tout à fait exceptionnels) de la situation a des vertus en tant que responsable, directeur ou manager.

 

1- Rassurer plutôt qu’angoisser

La bonne humeur, en toute circonstance, permet d’obtenir le meilleur de ses équipes car ces dernières se sentent valorisées, traitées comme des adultes et non pas infantilisées. Sourire à ses équipes, c’est se garantir une totale implication et une loyauté plus forte.

 

2- Se faire respecter plutôt que craindre

Il est loin le temps où le manager était dans un mode pyramidale un peu crétin, pensant que sa seule autorité suffisait à gérer et motiver ses troupes. De nos jours, le relationnel est l’une des clés du management et le temps où les managers confondaient autoritarisme et autorité est révolu.

 

3- Optimiser son énergie plutôt que la dilapider

C’est bien connu, sourire fatigue moins que de hurler.

Face à un problème, le manager qui hurle ne cherche pas de solution mais dans le meilleur des cas à punir un coupable et dans le pire à se donner bonne conscience : “si je gueule, cela prouve que je ne suis pas coupable”. Cette attitude est souvent liée à une incapacité d’empathie voire d’écoute.

Etre dans une attitude positive de sourire c’est privilégier le “comment fait-on pour arranger ça et que cela ne se reproduise plus”.

 

4- Gérer les crises avec le sourire plutôt que paniquer

Quelle serait la réaction de passagers d’un avion si le pilote se mettait à paniquer en cas de problème ?

En toute organisation il en va de même. Un manager qui panique fait paniquer ses équipes avec un effet démultiplicateur et alors l’équipe qui aurait pu être une solution devient un problème additionnel.

Le management par le sourire n’est pas un concept, ou pire un concept naïf, bien au contraire. La naïveté serait de croire qu’il suffit d’un titre pour se faire respecter et mériter le titre de manager.

 

Souriez… vous travaillez !

 

Le management par la bienveillance

 

Une nouvelle tarte à la crème ?

 

La bienveillance n’est pas un concept naïf ou simplement humaniste, c’est bien plus, c’est un mode de vie et de gestion, un comportement éthique.

 

1- Proposer plutôt que d’imposer

Une stratégie sera toujours plus efficace si l’ensemble des collaborateurs se sent  responsable du choix de celle-ci. Il ne s’agit pas forcément d’être dans un management collaboratif en tout, et pour tout, mais pour les grandes décisions, inclure une part de discussion est fondamental. Un manager, un directeur n’est pas infaillible et il est rassurant pour les équipes que dans son mode de management, celui-ci attende de ses équipes qu’elles l’aident.

 

2- Ecouter plutôt que de parler

Manager c’est décider, c’est trancher et choisir. Pour se faire il faut avoir tous les éléments en mains. C’est à dire qu’écouter ses collègues, ses collaborateurs est fondamental, non seulement pour prendre l’information afin d’éclairer ses choix, mais également pour motiver les personnes autour de soi.

Etre bienveillant, c’est savoir écouter, pas seulement entendre.

 

3- Manager plutôt que de copiner

Manager c’est avoir un relationnel et des actes identiques avec tout le monde. Certains managers ont autour d’eux une “bande de copains”, sur le même modèle que les courtisans à la cour du roi. Conséquences ? Un courtisan, par principe, ne contredit jamais le roi et ne lui permet donc pas de voir s’il fait des erreurs. Et le roi se pense génial et ne se remet pas en question.

 

4- Assumer plutôt que de dissimuler

Etre bienveillant, c’est, quand il s’agit d’annoncer une mauvaise nouvelle, faire preuve de psychologie et de respect. Etre bienveillant ne veut en aucun cas dire “être gentil”.

Un collaborateur sera toujours plus motivé par un manager qui communique y compris les mauvaises nouvelles, que par un manager enfermé dans son bureau et ne communiquant que par mail ou SMS.

La bienveillance génère de l’énergie positive. Cela est vrai en entreprise, en association, en colo, comme dans la vie personnelle.