Ces trois dernières semaines Moadon a organisé un Zumbathon, un tournoi de volley, de foot et de ping pong. Plus de 300 jeunes rassemblés, réunis autour d’une cause commune : la campagne nationale de la Tsédaka.

Avons nous récolté beaucoup d’argent ?
Non pas vraiment, avec 10€ de participation par joueur ou danseuse cela fait 3000€.
Certes c’est une somme, certes cela va rendre des services et tant mieux, mais autant de mobilisation pour “seulement” 3000€ est ce bien utile ?

La collecte immédiate n’est pas l’objectif premier. Ces actions ont pour but principal de sensibiliser nos jeunes à cette campagne de solidarité, leur faire découvrir certaines réalités (bien tristes souvent) de notre communauté. Et oui il y a des pauvres, des handicapés, des personnes seules, des familles sous le seuil de pauvreté, des SDF,… et nous devons les aider. Chacun est concerné (pas uniquement les millionnaires ou les fondations) et dès le plus jeune âge nous leur donnons ainsi le réflexe de se mobiliser et de donner. Il n’y a pas de “petit geste” inutile. 10€ additionnés les uns aux autres seront bien utilisés et vont résoudre des situations difficiles. Les petites rivières font les grands fleuves.

Voilà la vocation principale de Moadon : de façon informelle, détournée, informer, sensibiliser, inciter à l’engagement et au don. Apprendre à nos enfants à tourner le regard vers l’autre, différent, avec le sourire et se montrer solidaire. Et nous le savons, tout ce que nous apprenons jeune reste ancré pour la vie entière.

Ainsi Moadon, avec ses actions orientées principalement vers les jeunes, prépare la collecte de la prochaine génération en inculquant des réflexes qui resteront en mémoire pour la vie, nous l’espérons.

Alors longue vie à ces tournois et travaillons pour rassembler, mobiliser de plus en plus de jeunes : et pourquoi pas 1000 !