Cette période pour Moadon est particulièrement intense. Un concentré d’émotions, de beaux moments partagés, et des milliers de personnes qui côtoient la Maison.
Je rappelle ici, parmi tant d’autres, quelques moments particulièrement émouvants.

Ce premier jour de Roch Hachana où la synagogue se remplit petit à petit, puis à 11h durant la lecture du Sefer Torah nous sommes plus de 300 personnes, hommes et femmes, on se croirait déjà à Kippour. Un jeudi matin ! Une belle ferveur, beaucoup d’enfants et ces 100 sonneries du chofar qui prennent une ampleur nouvelle dans une telle ambiance.

Yom Kippour, au delà du monde, de l’affluence qui bat tous les records, je retiens cette traduction/ commentaire de la Haftara du matin lue par JP Elkabach, du très haut niveau, une émotion renouvelée chaque année, un silence complet, “religieux”. Et comme d’habitude notre GRF Haïm Korsia qui nous régale de ses commentaires hors norme, absolument exceptionnels, d’une grande profondeur et toujours avec l’humour nécessaire pour que le message passe encore mieux.
Son point de départ, une citation d’un designer Charles Mackintosh ” Il y a d’avantage d’espoir dans l’erreur sincère que dans la froide perfection glacée du virtuose”.

Ces innombrables repas pris dans la Souccah (encore plus grande cette année) avec ce point culminant lundi soir avec plus de 400 jeunes. La Maison, la Souccah, la rue envahies par cette formidable jeunesse: cours de Torah, sushis party, tournoi de ping pong, musique, une ambiance magnifique et sans incident avec les voisins, sûrement l’un des miracles de la fête.

Ces 22 jours de fêtes de Tichri se terminent en feu d’artifice avec Simhat Torah.
Une synagogue, une Maison envahie par les enfants: le rêve pour Moadon, cette fameuse promesse d’avenir, cette transmission de générations en générations. La fête, les danses avec les Sefer Torah, la joie gratuite. Le top. 20/20.

J’en profite pour remercier
Tous les participants, les donateurs qui grâce à leur générosité permettent qu’un tel lieu, une telle Maison existe et puisse proposer autant de programmes, activités et événements.
Tous les professionnels et bénévoles de Moadon qui oeuvrent, souvent dans l’ombre, pour que tout cela soit possible, pour que nos projets, nos souhaits, nos voeux deviennent réalité.

Je suis tenté de vous dire à l’année prochaine, mais non il y a beaucoup d’événements qui vont arriver très vite, avec ce chabbat mondial le 28 octobre, le centre aéré pendant les congés de la toussaint, puis les nombreux événements liés à la campagne de la tsédaka en novembre,…ça ne s’arrête jamais.

André Bensimon
Categories: Non classé