Iron dome en anglais ou dôme de fer en français : c’est un système de défense aérienne mobile israélien, développé par la société Rafael Advanced Defense Systems, conçu pour intercepter des roquettes et des obus de courte portée.
Ce système a été créé pour faire face aux attaques de roquettes lancées depuis la bande de Gaza ou le Liban en direction des villes israéliennes et a été déployé depuis 2010.

Comment ça marche ?
Le dôme est composé de trois éléments :
– un radar tridimensionnel à balayage électronique capable de localiser une munition tirée à plus de dix kilomètres et suivre deux cents cibles par minute.
– un ordinateur de gestion de bataille et d’armement
– un lance missiles : le système lance le missile intercepteur Tamir

Le radar détecte les lancements de roquettes, calcule leurs trajectoires, envoie les informations à l’ordinateur central qui les utilise pour déterminer la localisation de l’impact. Si le projectile constitue une menace, notamment s’il se dirige vers une zone peuplée, un missile d’interception est alors lancé par un tireur depuis un des trois lanceurs contenant vingt engins composant la batterie de missiles sol-air.

Le coût d’un missile d’interception est estimé à 40000$.

Depuis le retrait israélien de la bande de Gaza en 2005, 15000 roquettes ou obus de mortier ont été tirés.
Durant l’ “Opération bordure protectrice” en été 2014 plus de 1 million d’israéliens ont entre 15s et 60s pour trouver un abri lorsqu’une roquette est tirée depuis la bande de Gaza.
Près de mille roquettes seront tirées durant ces 51 jours de juillet et août 2014. Toutes celles qui devaient être interceptées par le dôme de fer l’ont été .
Un miracle ? Une prouesse technologique ? Surement les deux à la fois.
Merci et bravo “Kipat barzel”