Le manque d’eau est un problème mondial et s’il n’est pas résolu, peut conduire à des conflits.
En Israël, depuis notamment la mise en service en 2013 de l’usine de désalinisation de Sorek, il n’y a plus de problème d’eau en Israël : la preuve est faite qu’il est possible de régler la question de l’eau, pratiquement partout dans le monde, avec les technologies existantes.

Pour y parvenir il s’agit de combiner plusieurs solutions:
Économie des consommations
Gestion prudente des puits creusés
Bonne distribution avec une attention toute particulière portée aux pertes dans les systèmes
Traitement et réutilisation des eaux usées
Utilisation d’eau saumâtre
Fabrication d’eau douce à partir d’eau de mer

En Israël tout a commencé avec la mise en place de “l’Aqueduc National”, en 1948 qui conduit les eaux du Jourdain et du Lac de Tibériade, au nord du pays, vers le centre et le sud.
Puis la distribution demande une attention toute particulière pour les tuyaux, pompes, valves, et robinets dont il faut assurer une parfaite étanchéité.
Pour y veiller Israël installe une compagnie nationale “Mekorot” familière à tous les israéliens.

L’agriculture est le plus grand consommateur d’eau, surtout en pays aride. Par conséquent Israël fait des choix: elle abandonne les productions coûteuses en eau comme le maïs ou le coton et s’oriente vers des productions économes en eau, comme les cerises.
Puis vint la société Netafim, l’inventeur du “goutte à goutte”, véritable révolution, une de celles qui a permis au désert du Neguev de fleurir.
La solution qui, cependant, a fait le plus parlé d’elle, est celle de la récupération des eaux usées. Les technologies de filtration sont telles aujourd’hui que l’eau traitée est potable. Pour des raisons psychologiques on la réserve à l’irrigation.
Les eaux sont récupérées à plus de 80%, plaçant Israël hors concours, le second au monde,l’Espagne, ne traitant que 20% de ses eaux usées.
Enfin le grand bouleversement de la situation vient de la construction d’usines de désalinisation de l’eau de mer. L’usine de Sorek, près de Tel Aviv, est la plus grande au monde.
Ainsi l’eau de mer dessalée fournit 70% des besoins d’eau potable du pays et 40% de l’eau totale.

Extrait du livre “les surprises de l’économie d’Israël” de Daniel Haber.