Hanouka : 8 bougies, 8 idées

1- Une victoire militaire ?
À Hanouka on célèbre certes la victoire militaire d’un petit nombre contre une armée puissante, mais surtout on se rappelle que l’assimilation est un mal terrible qui produit des dégâts considérables sur notre peuple.
2- L’assimilation
Le peuple d’Israel était présent sur sa terre, il n’était pas exilé en Grèce. Et pourtant on parle d’assimilation. Comment estce possible ?
Ici il ne s’agit pas d’un exil d’ordre géographique mais spirituel. La domination hellénistique sur Israël était telle qu’elle engendrait une altération profonde de la société juive et un phénomène d’assimilation.
L’adoption de la culture grecque éloignait les juifs de la Torah.
Un enseignement d’une actualité foudroyante.
3- La lumière : intérieur / extérieur
La lumière est centrale dans la fête de Hanouka. On doit placer la hanoukia à l’intérieur de la maison devant une fenêtre pour qu’elle soit vue de l’extérieur.
Le message est double :
La lumière est cachée en nous, il s’agit d’abord de l’allumer en nous, pour nous; puis alors de la tourner vers l’extérieur pour apporter une lumière aux nations, celle de l’intellect, de la raison mais aussi celle de la spiritualité, un message d’espoir.
4- Un aspect universel
Notre tradition attribue l’institution de la fête de Hanouka à Adam, le 1er homme. En voyant les jours décliner au l’entrée des l’hiver, Adam a cru que le monde retournait dans les ténèbres du chaos. Mais en constatant que les jours recommençaient à croître et qu’il s’agissait là d’un cycle naturel, il manifesta sa joie en instituant une fête de la lumière. En mettant ainsi en scène le père de l’humanité nos sages expriment le caractère universel de cette fête.
5- Le miracle de Hanouka
Une fiole d’huile devait durer 1 jour et elle a duré 8 jours. C’est un miracle.
Mais en fait le miracle est de 7 jours, car le 1er jour il était normal que la fiole reste allumée.
Alors pourquoi 8 jours, 8 bougies pour Hanouka, et pas 7 ?
Pour nous rappeler que même dans ce qui parait ordinaire, normal, anodin, se cache la présence divine et des miracles chaque seconde. Respirer, tenir debout sur la terre (l’apesanteur), un accouchement chaque seconde, etc.
6– La petite fiole d’huile
Cette petite fiole qui va durer 8 jours, contre toute attente, symbolise la persévérance du peuple juif et son attachement à la Torah à travers l’histoire et contre toutes les tentatives d’extermination ou d’assimilation.
Une fiole qui va durer 8 jours alors qu’elle était calibrée pour tenir un jour : un miracle, un ness.
Le peuple juif qui existe depuis des millénaires (plus de 3000 ans) alors qu’il a été persécuté par quasiment tous les peuples. Toutes ces civilisations ont disparu (les Babyloniens, les Perses, les Égyptiens, les Grecs, les Romains,…) et le peuple juif, même disséminé aux quatre coins du monde pendant plus de 2000 ans, existe toujours, a conservé intactes ses traditions et à même retrouvé sa terre natale, sa terre promise il y a un plus de 70 ans. Un miracle. Un ness.
7- La fête du foyer
La fête de la maison, du confort douillet du foyer, à l’entrée de l’hiver.
La célébration de la réunion de la famille sous un même toit.
Toutes les fêtes juives célèbrent la famille. Un pilier central pour l’équilibre de chacun. Un endroit privilégié pour se ressourcer.
8- La place centrale des enfants
Dans notre tradition la transmission aux plus jeunes générations est une obsession.
Il s’agit donc d’intéresser les enfants, de leur faire une place centrale. Cadeaux, fête, toupies, beignets, etc
Comme dans toute démarche pédagogique, d’abord leur faire de la place, les mettre au centre, puis les intéresser, les intriguer, les faire s’interroger et alors la transmission peut démarrer.
Et le Chamach ? Cette 9ème bougie, celle qui sert à allumer les autres. Qu’en est-il ?
Qui allume les idées ?
Le chamach c’est le point d’interrogation. C’est la force des questions. C’est cette curiosité qui allume les idées.
Et notamment celle des enfants.
Alors à Hanouka, comme à toutes les fêtes, encourageons et privilégions les enfants. Les allumeurs d’idées.
Catégories : Judaïsme