Yom Hashoah : le jour de la Shoah
Yom Hazikaron : le jour du souvenir
Yom Haatsmaout : le jour de l’indépendance
Yom Yerouchalaïm : le jour de Jérusalem
Ces quatre “fêtes”, commémorations ont été créées, instituées avec l’état d’Israël.
Ces quatre fêtes se situent dans la période de l’Omer, entre Pessah (du 15 au 22 Nissan) et Chavouot (6 Sivan) : un hasard ? Une coïncidence ?
Yom Hashoah,  le 27 Nissan est la journée du souvenir pour la Shoah et l’héroïsme.
Quelle date a été choisie pour rappeler cette sombre et triste période ? Le jour de la révolte du ghetto de Varsovie. Tout un symbole.Yom Hazikaron, le 4 Iyar est une journée consacrée à commémorer le souvenir de tous ceux qui sont tombés dans la lutte pour la création et la défense de l’état d’Israël. Elle se déroule dans les 24h qui précèdent le Yom Haatsmaout.

Yom Haatsmaout, le jour de l’indépendance le 5 Iyar, célèbre la création de l’état d’Israël. L’équivalent de notre 14 juillet en France ou du 4 juillet jour de l’indépendance aux USA.

Yom Yerouchalaïm , le 28 Iyar célèbre la réunification de Jérusalem au cours de la guerre des 6 jours, libération de la vieille ville et des lieux saints.

Quatre journées pour symboliser, résumer les grandes étapes de ce jeune et nouveau pays. Des hauts ( très hauts) et des bas (très bas). Un cheminement, des étapes, des épreuves terribles mais aussi des miracles extraordinaires.
Ceci nous rappelle bien le chemin de nos ancêtres à la sortie d’Egypte, entre Pessah et Chavouot, durant l’Omer.
Surement pas un hasard que ces 4 fêtes tombent à cette période et dans cet ordre là.
Positionnées du pire au meilleur, comme pour indiquer un sens à toutes ces péripéties.Pouvoir vivre ces 50 jours en Israël de Pessah à Chavouot, en célébrant ces deux fêtes bibliques de pèlerinage ainsi que ces quatre journées de commémorations est une chance bien particulière, un voyage dans le temps mais aussi dans l’actualité, le regard tourné vers l’avenir et l’espoir avec les pieds bien ancrés dans notre tradition et notre histoire.
André Bensimon (Papi Dédé)